Le 22 Mars n’est pas un jour anodin dans le monde du mime, ce n’est autre que la journée mondiale du mime ! Cette date non plus n’a pas été choisie par hasard, car c’est le jour de la naissance de Marcel Marceau, célèbre mime aussi connu sous le nom de « Bip« , ayant porté cet art à un haut niveau et de notoriété mondiale.

Marcel Marceau, lui, est né à Strasbourg…et c’est un bel hommage que nous voulions lui rendre.

Marcel Marceau, le père du mime

Né le 22 mars 1923 à Strasbourg d’un père boucher, son nom d’origine était Mangel. Il perdit son père déporté à Auschwitz et c’est en 1944 qu’il s’est engagé dans la résistance. En 1997, il confiait : « Les gens qui revenaient des camps ne pouvaient pas en parler, ne savaient pas comment raconter. Je m’appelle Mangel, j’ai des origines juives. Peut-être cela a-t-il compté dans le choix du silence, inconsciemment« .

Sa silhouette, son visage blanc passant du rire aux larmes, sa tenue rayée ainsi que sa fleur rouge ont fait le tour du monde afin d’exprimer l’art du pantomime. Il disait d’ailleurs :

“La pantomime est un art qui hypnotise. C’est un langage universel ».

Il vécut jusqu’à l’âge de 84 ans (2007) mais jusqu’au début des années 2000 il se représentait encore 250 fois par an dans le monde entier et continuait d’enseigner à l’Ecole Internationale du Mimodrame.

Cette magnifique carrière lui a valu de nombreuses reconnaissances… de l’Ordre du Mérite à la Légion d’honneur, en passant par les Emmy Awards et la qualification de “Trésor National” au Japon.

Une exposition en son honneur à Strasbourg

#gallery-2 {
margin: auto;
}
#gallery-2 .gallery-item {
float: left;
margin-top: 10px;
text-align: center;
width: 50%;
}
#gallery-2 img {
border: 2px solid #cfcfcf;
}
#gallery-2 .gallery-caption {
margin-left: 0;
}
/* see gallery_shortcode() in wp-includes/media.php */

Depuis le début du mois de mars et ce jusqu’au 26 mars prochain, Marcel Marceau est mis à l’honneur à l’Aubette, place Kléber.

Objets, costumes, explications de son art constituent l’exposition “Le pouvoir du geste” afin d’expliquer aux Strasbourgeois qui était cet homme… Mime et Alsacien le plus connu du monde entier.

Valérie Bochenek, commissaire de l’exposition et présidente de l’association Un musée pour le Mime, déclare : “Et il y a une chose qui m’obsède, c’est ce pouvoir qu’a le geste quand nous voulons communiquer : le corps va accompagner notre discours. Cette exposition va aussi montrer comment avec l’art du mime on peut apprendre sur nous-même et sur la façon dont nous communiquons”.

Pour clôturer l’exposition, une dernière conférence (gratuite) sera donnée à la Salle Blanche de la Librairie Kléber le Samedi 25 Mars de 11h à 12h30 : “Le geste et l’image, le regard de l’autre ou un autre regard ?” par Philippe Szpirglas, conservateur de l’oeuvre du photographe Etienne Bertrand Weill ayant rencontré Marcel Marceau au cours d’un rassemblement d’anciens résistants.

Prolonger l’expérience avec Soul.City

Langage universel, art du mime et artiste Strasbourgeois sont des termes qui ne nous ont pas laissés indifférents. Il était évident de collaborer avec les organisateurs de l’exposition afin d’en prolonger l’expérience.

Le parcours “Sur les pas de Marcel Marceau dans Strasbourg” sera bientôt disponible et permettra à tous de découvrir une série de lieux qui font l’histoire strasbourgeoise de Marcel Marceau, et la genèse de ce génie qui inspirera le cinéma, mais aussi des stars internationale comme Michael Jackson et David Bowie.

Pour être informé en avant-première de la sortie officielle du parcours, n’hésitez pas à nous laisser votre adresse email :